Pressez-vous, c’est l’heure du Limoncello

Incontournable de l’été et grand cliché des restaurants italiens avec nappeenpapieràcarrésrouges et bouteillesdeChiantiempailléesauplafond…il Limoncello vient souvent adoucir « il conto » (l’addition).

Si son goût solaire peut être vite addictif de la papille, certaines versions commerciales cheap, truffées d’arômes artificiels peuvent vous le faire payer très cher – le lendemain de la veille- et vos penchants pour le digestif en prennent un coup…qui ne passe plus trop.

Alors pour être sûrs de rester frais comme une rose, sans l’arrière-goût chimique de MrPropre et surtout pour savourer toute la complexité des saveurs méditerranéennes du citron dans un vrai Digestif de qualité, faites votre propre potion d’été avec cette recette super simple!

L’ingrédient clé, Ze Citron, doit être impérativement Bio et non traité, sinon vous allez vous faire un sacré jus de pesticides et autres crasses! Rendez-vous donc dans un magasin bio, en vrac si possible, histoire de limiter les emballages plastiques.

Si vous êtes à Bruxelles: Le Marché Bio des Tanneurs ou The Barn Bio Market sont d’excellentes options. D’autant plus que leurs citrons viennent souvent de Sicile où ils ont bien bronzé: vous imaginez déjà ce goût de soleil sur vos papilles…? 😉

Le Limoncello doit maturer un mois, il est donc grand temps de lancer votre production!

Recette pour approx 3 litres

  • 1 L alcool alimentaire à 95° (en grande surface en Belgique)
  • 6 beaux citrons Bio non traités, rincés à l’eau et séchés
  • 1100g sucre – blanc, de canne ou mascobado: au plus il est foncé au plus le sera également votre Limoncello.
  • 1,5 litres d’eau minérale plate

Jour Zéro – lorsque vous commencez:

Pelez entièrement les citrons avec un épluche-patates en veillant à ne prélever que l’écorce du fruit, sans partie blanche qui donnerait de l’amertume.

Mettez dans un grand bocal en verre qui puisse se fermer (capacité au moins 3 litres) le litre d’alcool et les écorces des citrons. Notez dessus la date de démarrage, histoire de vous y retrouver.

Laissez reposer dans un endroit sombre pendant 4 ou 5 jours.

Jour 5

Préparez le sirop :

Versez les 1100g de sucre dans une casserole avec 1,5 L d’eau minérale ou filtrée.

Portez doucement à ébullition sans remuer.  Dés que tout le sucre a fondu, éteignez le feu et laissez BIEN REFROIDIR.

Quand le sirop est FROID, versez-le dans le pot avec les écorces. Attention, si vous versez le sirop chaud sur l’alcool…il y a risque d’évaporation (ce serait dommage) ou pire de brûlures. Soyez donc patients! 😉

Laissez reposer le mélange alcool-écorces-sirop pendant 2-3 heures.

Ensuite, filtrez avec un chinois et retirez les écorces (que vous pouvez recycler dans votre gin-tonic en attendant que votre breuvage soit prêt) et mettez le Limoncello en bouteille/s.

Entreposez les bouteilles dans un endroit sombre, frais et sec pendant au moins 1 mois, afin que la liqueur ‘mûrisse’….si vous tenez jusque là!

A servir frais en fin de repas en attendant d’aller faire un tour dans les Pouilles cet été 😉

Nocino (prononcer Nôtchi-no), Liqueur de Brou de Noix

Parce que j’ai le surnom de ‘Streghetta’ (petite sorcière), gentiment attribué par ma maman à l’âge où je refusais de me faire coiffer,  et que ma formation de pharmacienne m’a instruite à la préparation de toutes sortes de potions, je vous dévoile ici la recette toute simple et délicieuse du Nocino, liqueur digestive hivernale, antiparasitaire & antibactérienne.

Le Noyer a toujours maintenu un halo de légende -lié à la présence de sorcières et enchantements- transmis avec la préparation de cette liqueur…

Selon la tradition, les noix étaient récoltées la nuit de la Saint Jean -24 juin- par la femme la plus experte dans la préparation, qui grimpait alors pieds nus-sur l’arbre. (écouter: La robe & l’échelle, F.Cabrel). Elle cueillait uniquement les meilleures noix, avec ses mains (l’utilisation d’outils en fer aurait altéré la propriété officinale des fruits) et sans en abîmer l’écorce. Laissées à la rosée toute la nuit, elles étaient infusées dans l’alcool le jour suivant. La préparation terminait la nuit de la Toussaint, le 31 octobre.

A nos latitudes, cette année 2016, les noix étaient prêtes à être cueillies à la mi-juillet…et la préparation, donc mûre juste avant les fêtes, est joyeusement entrée dans mon « Colis de Noël » avec le Confit d’Oignons de Tropea pour accompagner fromages/foie-gras.

Composant de cette Liqueur digestive à consommer avec parcimonie en fin de repas, l’extrait de Brou Vert de Noix Noire est également utilisé dans la cure anti-parassitaire et vermifuge du Dr Hulda Clark.

Liqueur de Noiximg_0101

  • 19 noix fraîches avec leur brou vert, coupées en quartiers
  • 4 clous de girofle
  • 4cm (2g) de cannelle, en bâton
  • écorce de 1/2 citron bio, uniquement la partie jaune
  • 1L Alcool éthylique à 95°
  • 200 ml d’eau
  • 500g de sucre

Mettez des gants en latex car les noix tâchent fâcheusement la peau!

Coupez les noix, qui doivent être le plus possible exemptes de coups et taches, en quartiers et mettez-mes dans un grand bocal.

Ajoutez les clous de girofle, la cannelle, l’écorce (uniquement) de citron et l’alcool.

Laissez macérer 40 jours, à la lumière -mieux, au Soleil- en secouant le bocal tous les 2-3 jours.

 

Ensuite, filtrez et retirez les éléments solides. Préparez un sirop avec le sucre et l’eau. Laissez impérativement refroidir le sirop avant de l’ajouter à votre liquide filtré.

Fermez votre bocal et entreposez dans un endroit froid et à l’abri de la lumière pendant 3 mois. Et juste avant les fêtes, mettez dans de jolis flacons, à offrir…ou pas!