Risotto ‘la vie en rose’ – betterave & gorgonzola

Depuis quelques temps je vois la vie en rose!

Le dernier billet écrit au Japon… Puis, parfois, la vie va plus vite que l’on ne puisse la décrire et mes itinérances en Asie du sud-est m’ont emmené vers la Birmanie, le Cambodge et Bali.    Vivant chaque instant, présent.   Ensuite, retour sous le ciel Belge où un beau voyage du cœur a commencé…

Cette recette est elle aussi le fruit d’un voyage. D’un autre type celui-ci. Il s’agit plutôt d’un voyage entre générations, car il est né d’une conversation inattendue avec une jeune-fille italienne de 13 ans, Adele.

Faisant de moi une maman-poule-adoptive le temps d’un stage multisport-français, un soir à table elle me racontait comment, dans un restaurant avec ses parents, elle avait vu sur la carte ce plat qui lui paraissait très curieux. Continuer la lecture de Risotto ‘la vie en rose’ – betterave & gorgonzola

Nocino (prononcer Nôtchi-no), Liqueur de Brou de Noix

Parce que j’ai le surnom de ‘Streghetta’ (petite sorcière), gentiment attribué par ma maman à l’âge où je refusais de me faire coiffer,  et que ma formation de pharmacienne m’a instruite à la préparation de toutes sortes de potions, je vous dévoile ici la recette toute simple et délicieuse du Nocino, liqueur digestive hivernale, antiparasitaire & antibactérienne.

Le Noyer a toujours maintenu un halo de légende -lié à la présence de sorcières et enchantements- transmis avec la préparation de cette liqueur…

Selon la tradition, les noix étaient récoltées la nuit de la Saint Jean -24 juin- par la femme la plus experte dans la préparation, qui grimpait alors pieds nus-sur l’arbre. (écouter: La robe & l’échelle, F.Cabrel). Elle cueillait uniquement les meilleures noix, avec ses mains (l’utilisation d’outils en fer aurait altéré la propriété officinale des fruits) et sans en abîmer l’écorce. Laissées à la rosée toute la nuit, elles étaient infusées dans l’alcool le jour suivant. La préparation terminait la nuit de la Toussaint, le 31 octobre.

A nos latitudes, cette année 2016, les noix étaient prêtes à être cueillies à la mi-juillet…et la préparation, donc mûre juste avant les fêtes, est joyeusement entrée dans mon « Colis de Noël » avec le Confit d’Oignons de Tropea pour accompagner fromages/foie-gras.

Composant de cette Liqueur digestive à consommer avec parcimonie en fin de repas, l’extrait de Brou Vert de Noix Noire est également utilisé dans la cure anti-parassitaire et vermifuge du Dr Hulda Clark.

Liqueur de Noiximg_0101

  • 19 noix fraîches avec leur brou vert, coupées en quartiers
  • 4 clous de girofle
  • 4cm (2g) de cannelle, en bâton
  • écorce de 1/2 citron bio, uniquement la partie jaune
  • 1L Alcool éthylique à 95°
  • 200 ml d’eau
  • 500g de sucre

Mettez des gants en latex car les noix tâchent fâcheusement la peau!

Coupez les noix, qui doivent être le plus possible exemptes de coups et taches, en quartiers et mettez-mes dans un grand bocal.

Ajoutez les clous de girofle, la cannelle, l’écorce (uniquement) de citron et l’alcool.

Laissez macérer 40 jours, à la lumière -mieux, au Soleil- en secouant le bocal tous les 2-3 jours.

 

Ensuite, filtrez et retirez les éléments solides. Préparez un sirop avec le sucre et l’eau. Laissez impérativement refroidir le sirop avant de l’ajouter à votre liquide filtré.

Fermez votre bocal et entreposez dans un endroit froid et à l’abri de la lumière pendant 3 mois. Et juste avant les fêtes, mettez dans de jolis flacons, à offrir…ou pas!

Chou (noir), on se fait une Salsa?

L’autre jour, en me baladant chez mon dealer de légumes Turc plus cher que chez Rob (si si), je suis tombée nez à nez avec une variété de Choux Noir qu’on utilise en Toscane pour faire la fameuse ‘Ribollita’, une soupe paysanne simple et délicieuse dont je publierai le recette si vous êtes sages. 😉

Prise par l’enthousiasme, je suis donc revenue avec une grande brassée de cette belle brassicaceae aux couleurs vert sombre et les feuilles gaufrées élancées.

Tellement grande que, même après en avoir filé à LaMamma, et fait la soupe, il m’en restait trop: je me suis donc décidée à en faire une « Salsa » (sauce en Italien) ou un pesto atypique si on veut.   NB: je ne démords pas, il n’y a que un Pesto…et c’est celui au Basilic

Le principe est le même, à ça près, qu’ici des noix sont utilisées en plus des pignons.

Ce petit cocktail est parfait pour accompagner une assiette de fusilli -cuits al dente- ou, comme je l’ai testé, une Courge-Spaghetti!

Côté santé, les vertus protectrices anti-tumorales des choux & co ne sont plus à démontrer, à condition de ne pas les noyer dans votre eau de cuisson. Raison pour laquelle nous le cuirons à la vapeur.

L’ail cru va combattre les bactéries qui traînassent dans le fond d’air frais avec son action antibiotique, les pignons et les noix reconstituent vos réserves en oméga-3 et autres acides-gras essentiels tout en donnant un joli boost de Magnésium et Tryptophane, essentiels pour la bonne humeur.

Bref, vous êtes parés d’antigel pour l’hiver!

En plus, chic, il se conserve une bonne dizaine de jours au frigo, dans un pot et recouvert d’huile d’olive extra-vierge pour éviter l’oxydation.

Recette: Salsa au Chou Noir Toscan

pour 2 petits pots de 125ml approx

  • 120g de feuilles de Choux ‘nettes’, équivalent de 16-18 branches privées de la côte centrale
  • 50g de Parmigiano Reggiano râpé
  • 50g de Pecorino râpé
  • 20g  de Cerneaux de Noix
  • 10g de Pignons de pin
  • 4 càs d’Huile d’Olive Extra-Vierge
  • 2/3 d’un verre d’eau, pour allonger

Nettoyer les branches de choux à l’eau, les égoutter. Ensuite avec un couteau, enlever la côte centrale qui serait trop dure à mixer.

Mettez les feuilles dans un cuit vapeur -j’utilise des paniers chinois- et cuisez à vapeur douce une dizaine de minutes jusqu’à ce qu’elles soient tendres.

Hop, le tout dans le verre de votre mixeur-plongeur ou du Vitamix avec tous les autres ingrédients, sauf l’Eau.

Qu’il faut ajouter à l’œil pour que votre mixeur ne patine pas à vide -il est quand même costaud le Chou- et pour obtenir une belle texture crémeuse. L’eau peut être remplacée par de l’huile d’olive e.v. pour une version encore plus onctueuse.

madameciao-chou-noir-pesto-2

 

 

 

Happy Clementine Muffin

Parce-que quand l’automne vire à hiver et que le soleil reste caché derrière sa couette de nuages, il n’y a rien de mieux que de se faire une cure de ces juteux petits suppléments de Happyness.

madameciao-sunrise

C’est une recette que j’affectionne particulièrement pour plusieurs raisons: elle m’a été confiée par Anthony, un cher ex-collègue qui m’avait fait découvrir cette merveille tout droit sortie d’un bouquin de Nigella Lawson, qui, elle, la fait en forme de gâteau.

Je l’aime aussi pour le parfum qui embaume la maison lorsque les clémentines barbotent sagement dans l’eau frémissante en diffusant une partie de leur huile essentielle  aux vertus anti-petite déprime saisonnière dans l’air: ça tombe bien, c’est aussi la saison des clémentines, Elle est pas bien faite la Nature?!

Et puis tout simplement pour pouvoir lire la surprise et le délice des gourmands qui croquent un Happy-muffin pour la première fois, en en découvrant le juteux et surprenant goût!  Pour les autres, qui connaissent, je dois adopter une autre technique….c’est à dire PLANQUER les muffins, ou les rationner, sinon tout disparaît en 2 minutes (il y en a quelques-uns qui se reconnaîtront!).

Cette recette est super simple, quasi inratable – oui oké, il m’est arrivé de carboniser les clémentines car oubliées sur le feu, mais bon…nobody’s perfect- et peut être facilement réalisée avec vos têtes blondes – si on exclut la cuisson préalable.

Continuer la lecture de Happy Clementine Muffin

Occupes-toi de tes oignons, mais Rouges de Tropea IGT

De mes extensives itinérances estivales italiennes j’ai ramené dans mes valises, avec d’autres trouvailles que je partagerai avec vous, de l’Or Rouge de Calabre.

cipollarossaditropea

Aussi appelé Oignon Rouge de Tropea (Cipolla Rossa di Tropea), ce bulbe à la couleur presque violette, à la saveur douce, croquante et richissime en anthocyanes -pour se comprendre, les mêmes qui vous font du bien dans votre verre de vin rouge- serait arrivé sur les terres du sud de l’Italie grâce aux Phéniciens. Ça lui fait approx 4000 balais à la Cipolla!

Cette grande dame (Cipolla, c’est un nom féminin en italien) du terroir italien est distinguée par une appellation IGP (Indication Géographique Protégée, la « vraie » ne vient que de Tropea… je vous laisse à GoogleMaps) et compte un fan club organisé, rien que ça, en un Consortium…comme son grand frère, le Parmigiano.

Mais bon, malgré mes tendances healthy, je n’allais pas écouler les presque 3kg sous forme de jus à l’extracteur au réveil quand même!

J’ai donc transformé le tout en Confit, histoire de pouvoir ressortir un peu de ce soleil en conserve pour accompagner ci et là, un fromage piquant ou, que mes amis végé-végans me pardonnent, un morceau de foie-gras pour Noël.

Marmellata di Cipolle Rosse ou Confit d’Oignon Rouges.

Prenez-vous y un jour que vous avez du temps, car les périodes de macération sont looooongues! Ne vous inquiétez pas, vous pouvez aussi la faire avec des oignons rouges ‘normaux’ 😉  Et si vous testez avec des oignons jaunes ou blancs, tenez-moi au courant du résultat!

Continuer la lecture de Occupes-toi de tes oignons, mais Rouges de Tropea IGT

Vapeur de Sarrasin germé, sauce Crue (sans Gluten ni Lait)

Salade_Sarasin_MadameCiao-1

J’ai hérité cette recette de ma maman, qui a son tour doit l’avoir apprise à un atelier de cuisine chez Martine Fallon, je pense. [errata corrige: c’était en 2009 chez Tan à Bruxelles] J’en suis tombée amoureuse (de la recette, hein) et, tous ceux qui ont pu la goûter, sont tombés sous le charme. Attention donc, vous allez devenir accro !

Anticipez de quelques jours la préparation, car pour obtenir cette ‘salade’ de sarrasin qui est un vrai délice -en partie aussi grâce aux nutriments que la germination développe- il faut compter 1 à 3 jours. Mais rassurez-vous, vous aurez bien peu à faire.

Ça tombe bien, c’est vendredi…si vous vous lancez aujourd’hui, elle sera dans votre assiette juste avant de démarrer la semaine, pour un plein d’énergie 🙂

Ingrédients

  • 250g Sarrasin entier bio (non grillé, non concassé)
  • 4 càs Tamari, ou Sauce Soya
  • 8 càs Huile de Sésame, première pression à froid
  • 1 cm de Gingembre, pelé et râpé
  • 1 gousse d’Ail, dégermée et pressée
  • 1 beau bouquet de Coriandre fraîche
  • 1 petit piment oiseau

Continuer la lecture de Vapeur de Sarrasin germé, sauce Crue (sans Gluten ni Lait)

Sirop de Fleurs de Sureau

Une des plus belles sensations est de n’avoir qu’à ouvrir les mains pour récolter ce que la nature nous offre.

IMG_6059

Ce week-end, en visite à des très chers amis Belges qui habitent juste au delà de la frontière Luxembourgeoise, j’ai profité du décalage de floraison de quelques semaines du Kiischpelt par rapport à Bruxelles pour donner un but à notre balade du dimanche après-midi.

Tout le monde s’est pris au jeu de la récolte des fleurs de sureau, en partant de la petite Louise (3 ans), enthousiaste et bravant les orties, jusqu’aux adultes hyper-urbains qui voyaient les magnifiques fleurs de cet arbuste aux mille vertus pour la première fois.

Le Sureau (Sambucus Nigra) pousse en lisière de bois et est facile à reconnaître: ses petites fleurs blanches à 5 pétales aromatiques sont regroupées en ombrelles et se transforment en baies noires à maturité.

IMG_6055

Plante médicinale connue depuis l’antiquité, elle revient sur nos tables sous forme de sirop de fleurs,

confiture de baies (extrêmement riches en vitamines A, B6, C et en Fer et au pouvoir antiviral agissant sur les affections respiratoires -rhume, grippe, sinusite), ou même sous forme de tempura de fleurs.

Mais, pour un dimanche de flemme, on a fait simple et la récolte à été transformée en Sirop à diluer dans de la limonade-maison pendant l’été (qu’on attend avec impatience, d’ailleurs!).

Continuer la lecture de Sirop de Fleurs de Sureau